LES ARMURIERS

L’atelier armement, comme son nom ne l’indique pas, est majoritairement chargé de l’entretien et du suivi des matériels de sécurité sauvetage mis en place dans les C160 de l’escadron pour leurs (très) diverses missions.
De plus, la généralisation prévue des systèmes d’autoprotection sur le Transall (systèmes lance-leurres anti missiles) donne aux spécialistes de l’atelier l’opportunité d’intervenir directement sur les avions du Touraine en opérations extérieures proches de zones hostiles.

Les matériels de sécurité sauvetage:
Ce type de matériel constitue la majeure partie de notre activité.
Le canot 25 places type 7250AM pour aéronef .
Le C160 Transall est équipé en permanence d’un canot de sauvetage 25 places positionné sur le dos de l’avion dans un logement réservé à cet effet, à l’emplanture de l’aile.

Cliquez pour zoomer
Cliquez pour zoomer

Il est soigneusement plié dans un container et équipé d’une bouteille de gonflage qui peut être actionnée depuis l’intérieur de l’avion par des poignées situées près des issues de secours supérieures, les seules pouvant être utilisées en cas d’amerrissage forcé.

Cliquez pour zoomer
Cliquez pour zoomer

Le gonflage du canot est effectif en 30 secondes et il peut dès lors accueillir 25 personnes en charge normale et 37 en surcharge.

Cliquez pour zoomer

A l’intérieur du canot se trouvent des trousses de composants de survie contenant de nombreux accessoires, parmi lesquels : Un nécessaire de réparation pour le canot (rustines, colle spéciale pour surface mouillée, obturateurs de trous et d’accrocs, soufflet de gonflage) , différents types de signaux de détresse, du colorant pour eau de mer destinés à faciliter le repérage du canot depuis les airs, des miroirs de signalisation (héliographes) destinés à utiliser les rayons du soleil pour envoyer des signaux, une trousse médicale prévue pour 10 personnes, des couvertures de survie, une notice de survie, des dessalinateurs d’eau de mer destinés à transformer l’eau de mer en eau potable.

Les équipements individuels :
En fonction de la nature des missions effectuées par les avions de l’escadron (survol de zones hostiles, survols maritimes), les équipages peuvent demander à l’atelier armement la mise en place d’équipements supplémentaires individuels dans les C160, à concurrence du nombre de membres d’équipage et du nombre de passagers transportés.

Le parachute de secours :
Utilisé lors de vols de contrôle après de grosses opérations de maintenance sur l’avion, lors de survol de zones hostiles ou lors de transport de fret sensible (munitions, oxygène liquide)

Les gilets de sauvetage équipage et passagers :
Mis en place dans l’avion dans le cas de survols maritimes.

Cliquez pour zoomer
Cliquez pour zoomer


Le berceau pneumatique :

Cliquez pour zoomer

Destiné au sauvetage en mer des enfants de moins de deux ans.

Le paquetage individuel de siège pour avion de transport

Cliquez pour zoomer
Cliquez pour zoomer

Mis en place lors du survol de zones hostiles, contient un canot de sauvetage monoplace et un large choix de composants de survie pour 1 personne.
Le gilet de sauvetage « combat transport »
Mis en service récemment pour répondre aux besoins des équipages en opérations extérieures, il contient différents composants spécifiques à la survie en territoire hostile et est équipé en option
D’une protection balistique (gilet pare balles).

Afin de couvrir les besoins des 12 Transall de l’escadron, l’atelier armement du Touraine est doté de 400 gilets de sauvetage pour passagers, 150 gilets de sauvetage pour équipages, 30 paquetages de survie divers, 6 berceaux pneumatiques, 12 embarcations multiplaces et 80 parachutes de secours. L’ensemble de ces matériels représente le suivi et la gestion d’environ 6500 composants soumis à limite de vie, péremptions ou visites périodiques.
A ce matériel de base, il convient d’ajouter la gestion spécifique du matériel armement et pyrotechnique : cartouches éclairantes pour pistolets signaleurs, signaux de détresse, cartouches de percussion pour extincteurs moteurs C160, leurres infrarouges et électromagnétiques, fusils et cartouches présents dans certains lots de secours.

Le système d’autoprotection:

Cliquez pour zoomer

Les C160 Transall sont progressivement équipés de systèmes lance leurres destinés à les protéger d’éventuelles menaces sol/air ou air/air lors de missions en territoires hostiles. (Tirs de missiles à guidage radar ou infrarouge).

La gestion de la partie détection / identification de la menace / traitement de la réponse appropriée par le système d’autoprotection est confiée à nos collègues de l’atelier « avionique ».

Le spécialiste armement intervient sur les chargeurs et sur le système de tir des leurres :
- Approvisionnement en leurres électromagnétiques ou infrarouges suivant la menace
- Vérification et dépannage du système de tir des leurres
- Gestion du dépôt de munitions en opérations extérieures.


Le personnel de l’atelier

L’effectif de l’atelier est de trois personnes : un adjudant et deux sergents.
Nous sommes bien aidés par deux ordinateurs contenant un système de gestion des matériels soumis à limite de vie, péremption, limite de fonctionnement…

Accueil | Les équipages | Les spécialistes | Le C160R

 


Escadron de Transport Touraine 01.061, Base aérienne 123 Orléans Bricy France
  Courrier : seb420@noos.fr

Conception et réalisation: T.Yard