L'OFFICIER DE SECURITE DE VOLS


Qu’est-ce qu’un OSV ?

Comme toute compagnie aérienne, l’armée de l’air possède un service « Prévention et sécurité des vols ».
Ce service a pour tâche de maintenir et de garantir l’intégrité des matériels et des personnes qui gravitent autour de notre activité.
Typiquement à l’escadron, nous axons notre travail sur le Transall et les équipements qui le composent. Notre attention se porte aussi sur la sécurité des équipages, des mécaniciens et des passagers, que nous transportons tout au long de l’année.
L’Officier Sécurité des Vols est donc le responsable de ce service au sein de son escadron.

Qui est-il ?

Traditionnellement c’est un pilote ayant beaucoup d’expérience sur l’appareil et sur les missions qu’effectue l’escadron. Ceci est nécessaire, voire indispensable, pour appréhender les problèmes avec sérénité et avec le recul ad hoc.
Une relation de confiance doit aussi s’instaurer entre tous les acteurs de notre vie opérationnelle et ce garant de la sécurité des vols. Ceci exige de sa part un sens relationnel développé. En outre, il doit jouir d’une crédibilité sans faille.

Que fait-il exactement ?

On l’aura compris, son domaine de travail et de réflexion est vaste !
Il est aidé et secondé dans sa tâche par plusieurs adjoints.

De manière récurrente, Il effectue des briefings à l’ensemble de l’escadron. Leurs sujets, divers et variés sont là pour rappeler certaines procédures ( condition d’exécution de certains travaux de maintenance ou d’application de check-list en vol ).
Exemples :
- Rappel sur la procédure à appliquer lors d’une panne moteur en vol.
-Rappel sur les consignes de sécurité à appliquer lors de l’embarquement ou le débarquement de passagers.
-Rappel sur l’utilisation de la balise de détresse, du canot de sauvetage…
-Rappel sur les précautions à prendre lorsque les mécaniciens travaillent en hauteur…

Ces briefings sont effectués à l’initiative du « Bureau Sécurité des Vols ». Ils font suite à un incident récent ou tout simplement « parce que cela fait longtemps que l’on n'en a pas parlé ».

L’OSV suit aussi l’état général de l’avion et de ses équipements grâce à une liaison permanente avec l’équipe technique de l’escadron. Cela permet de pouvoir apprécier en temps réel le niveau de sécurité dont jouit notre flotte.

Si ce niveau de sécurité atteint un seuil « critique », la responsabilité de l’Officier Sécurité des Vols est alors d’intervenir pour annuler, via les opérations, la mission ou la procédure.

Exemples :
-Conditions météorologiques dangereuses ( neige, givrage…)
-Fatigue de l’équipage.
-Piste d’atterrissage dangereuse.
-Panne d’un système de l’avion…

Une autre partie importante de son travail est de faire circuler l’information ( pannes auxquelles un autre équipage a été confronté, sur tel système, à tel endroit…).
Nous utilisons tous les supports possibles pour que cette fameuse information passe le plus agréablement possible : reportage, magazine ( Air France, revue du Bureau Enquête Accident…), dessin humoristique, article de presse ou conférence…


Bref, c’est une responsabilité qui s’exerce continuellement, tout au long de l’année. C’est une tâche qui demande une disponibilité de tous les instants. Elle allie un aspect technique et un aspect humain qui est des plus passionnantes.
Bon vol à tous !

Ltt Stanguenec, OSV

Accueil | Les équipages | Les spécialistes | Le C160R

Escadron de Transport Touraine 01.061, Base aérienne 123 Orléans Bricy France
  Courrier : seb420@noos.fr

Conception et réalisation: T.Yard