TRIDENT HUMANITAIRE

ou

L'Histoire du "GEPETO" (Pont aérien vers le KOSOVO)

 

Alors que l'ET 01.064 "BEARN" finissait sa période d'alerte en assurant les premières rotations de ce qui allait devenir le pont aérien baptisé "TRIDENT HUMANITAIRE", la Base Aérienne de BRICY montait en puissance avec l'ET 01.061 "TOURAINE",  désigné pour assurer la maîtrise des opérations aériennes de la F.A.P.

Le dimanche 04 avril 1999, alors que la grande majorité des français profitaient du week-end de Pâques, le commandant d'escadron réunissait ses cadres pour projeter le plus rapidement possible un G.P.T.O* sur la Base Aérienne d'ISTRES. Le même jour, à 16H30 le premier avion décolle à destination du sud-est.A 19H00, le dernier des 4 TRANSALL du "TOURAINE" est posé à ISTRES.

Tous s'accélère, il faut préparer dans la nuit 14 rotations sur TIRANA (ALBANIE) et SKOPJE (MACÉDOINE, la visite du Ministre de la défense, tout en assurant la mise en place du "G.P.T.O".

Sous la tutelle du chef des opérations le Cdt URBAN, le dispositif de commandement prend rapidement en compte les préparations de vol pendant que le Lcl ROUX commandant du "TOURAINE" et les autorités de la BA 125 s'assurent du soutien opérationnel de l'opération.

Le commandement de la BA 125 d'ISTRES le Tubé a mis en œuvre un grande partie de ses moyens à notre profit, il faut garder en mémoire que cette plate-forme héberge aussi de façon permanente, des escadrons opérationnels qui étaient engagés dans les opérations aériennes destinées à avoir le plus rapidement possible la maîtrise du ciel.

La devise du GPTO était "Voler, nous ferons le reste" ; en son sein, les équipages peu habitués à autant d'égards, ne trouvèrent que des solutions. La préparation des vols, les briefings "RENS", la répartition des charges dans les avions, mais aussi l'hébergement et la restauration, tout était centralisé dans cette ruche bourdonnante, ouverte en permanence. Après 4 ou 5 jours dans cette ambiance et quelques 50 h 00 de vol, les personnels des Escadrons Tactiques d'EVREUX et d'ORLEANS avaient compris ce qu'est le soutien opérationnel..

Sur la fréquence réservée, le GPTO est devenu "GEPETO", les équipages du "TOURAINE" se sont surnommés les "PINOCCHIOS" lors du compte rendu de la journée aux "CRICKETS"  (les Officiers RENS) et au "Patriarche" (Le Lcl ROUX)". Malgré la fatigue l'ambiance était là.

Nos Services Techniques ont assurés 24 h sur 24 les dépannages et les remises en œuvre de la quinzaine de C 160 et C 130. La disponibilité et le professionnalisme de cette équipe nous ont permis d'assurer l'aérotransport de 1698 tonnes de fret en totalisant 1570 heures de vol pour les C 160 des 4 escadrons d'EVREUX et d'ORLEANS et 241 heures en ce qui concerne les C 130 du "FRANCHE-COMTE".

 

* G.P.T.O : Groupement Permanent de Transport Opérationnel.